Médecin, scientifique-vagabond, tourneur-fraiseur de formation, Jean-Louis Etienne est un pionnier dans l’histoire de l’exploration. Il est, souvenons-nous, le premier Homme à atteindre le Pôle Nord, en solitaire et muni d’un traîneau.

Pendant 63 jours, isolé de tout sur la banquise, Jean-Louis fait face à lui-même, et s’impose un confinement difficile. On imagine la neige, le vent glacial, l’ascenseur émotionnel, les « j’y arriverai pas » et puis les « faut que je tienne ». Pour Jean-Louis, qui a certainement fait de la résilience sa religion, celle qui précédera les autres confinements, il faut 3 semaines pour se déshabituer du monde. Se transformer.

L’explorateur français livre une part de cet isolement à haut risque, qui résonne avec le huis-clos dans lequel est plongée notre humanité :

Jean-Louis Etienne, jeudi 9 avril 2019, France

L’actu

Polar Pod est le prochain défi (grand, forcément) de Jean-Louis Etienne. Une gigantesque barge partira en 2023 autour de l’Antarctique, dans l’océan Austral, écosystème marin aussi riche que méconnu. Cette observation unique, qui livrera des tonnes de données et mesures scientifiques, est soutenue par des financements publics et une partie en fonds privés. Le projet fédère 43 institutions scientifiques de 12 pays, et embarquera 8 personnes à bord. Soutenez le projet de Jean-Louis ici.